Origines

Le nom TALOUR, TALLOURD, TALOURD, LE TALOUR s’avère rare et n’apparait que dans l’ouest de la France.

On trouve deux régions source :

– En Bretagne, autour de GRAND CHAMP (Morbihan),

– en Anjou, aux limites de la Bretagne autour de LA CORNUAILLE.

Une autre branche, noble celle-là, étant celle des TALOUR DE LA CARTERIE, originaire de BECON LES GRANITS, paroisse proche de LA CORNUAILLE.

En breton, “tal” désignerait le front, et “our” serait un substantif. Donc qui a un front, qui fait front. ; têtu ?

Lorsque j’ai reconstitué la généalogie de ma famille à partir des archives départementales de Loire Atlantique et du Maine et Loire, mon plus ancien ancêtre Guy-Macé TALLOURD apparait sur les registres de LA CORNUAILLE vers 1545 .

Le deuxième jour d’octobre mille six cent vingt et deux fut …. à l’église le corps du défunt Guy Tallourd .inlo..? mari de défunte Jehanne Audouin ….

Ce n’est pas la seule famille TALLOURD de la paroisse et même du secteur puisqu’on découvre également des TALOURD entre autre à BELLIGNÉ.

Malheureusement, il n’est pas possible de remonter plus loin dans le temps car les registres paroissiaux sont apparus suite à l’ordonnance d’août 1539 de François 1°, dite de Villers-Cotterêts.

Du coup, j’en suis réduit aux hypothèses.

le nom de la commune : La Cornuaille semble évoquer la région de Bretagne de CORNOUAILLE, mais GRAND-CHAMP est situé plus à l’Est que cette région Bretonne. S’agit-il d’une migration de bretons, d’autant plus que LA CORNUAILLE angevine à relevé un temps de l’évêché de Rennes ?

D’autre part, la branche noble des TALOUR de la CARTERIE est celle d’une lignée d’avocats. Le premier, Pierre TALOUR de la CARTRIE aurait été anoblis par Francois 1°, suite à services rendus.

La proximité des paroisses de LA CORNUAILLE et de BECON LES GRANITS permet d’envisager une origine commune antérieure à 1539.

S’en suit une lignée de TALLOURD à la CORNUAILLE dont certains de leurs descendants habitent toujours dans la région.

Pour ce qui est de mes TALOUR, vers 1700 René TALOUR, maître couvreur d’ardoises, né à LA CORNUAILLE émigre à OUDON (Loire Atlantique). S’en suit une lignée de couvreurs, charpentiers et menuisiers.

Pour la suite voir mon article : Oudon, paradis de mon enfance

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *